Jeudi. Comme d'habitude levé aux petit matin par les infirmières pour la piqure et la vérification de la tension. Niveau moral sa vas. Niveau douleur aussi. C'est juste que sa tire. Vu que je vais mieux je tente la douche. Que sa fait du bien. C'est dingue ces nouvelles sentations que l'on se découvre quand on "cassé" de sa routine. Toilette fini je retourne m'alongé. Je suis fatiguée. Ma chirurgienne me rend visite et m'annonce que je sors demain, avec les dernières recommandations. Elle m'annonce aussi que je peux manger de la nourriture non mixé mais que je dois bien mastiquer avant d'avaler et y aller doucement et qu'au moindre doute j'appelle. Dès qu'elle part coup de fil à mon mari pour lui dire la nouvelle et que ce n'est pas la peine qu'il vienne aujourd'hui. Quand les infirmières reviennent pour leur visite de contrôle je leur dit ce que m'a dit le médecin. La journée se passe tranquillement. Ma voisine de chambre est rentrée chez elle, je me retrouve seule. On m'a dit de marché, je force à faire quelques pas dans la chambre, je n'ose pas aller me promener seule dans les couloirs de peur de faire un malaise. Les repas sont toujours les même. Soupe, yaourt nature et compote et à chaque fois le plateau repart à peine consommé. Le soir j'essaie de trouver un bon programme à la TV mais mis à part le foot rien d'intéressant (pour moi). Je m'endors. Malheureusement je n'ai fait que me réveiller à différentes heures. Moi qui voulais une dernière bonne nuit de repos avant le retour à la maison c'est loupé. C'est pas grave je me dis je ferai une sieste dans l'après midi à la maison tranquille.